Guerre en Ukraine : la hausse des prix de l’énergie pourrait faire grimper encore plus l’inflation

17 mars 2022

L'inflation pourrait dépasser 4 %, et plus encore !

Les conséquences directes de la guerre en ukraine sur le prix du pétrole et l’inflation en Europe

 

Jeudi 24 février, le pétrole valait 102 dollars le baril. Le prix des matières premières s’est également envolé, suite à l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

 

Quand l’Ukraine s’embrase, les marchés mondiaux s’embrasent, les prix s’envolent en quelques heures : +6% pour le blé, +8% pour le pétrole, et même +47% pour le gaz.

 

Quelles en sont les conséquences ?

 

sirfull War in Ukraine: rising energy prices may push inflation even higher

Guerre en Ukraine : la hausse des prix de l’énergie risque d’aggraver l’inflation
La guerre en Ukraine : Un employé vêtu d’une veste de marque passe devant une partie du gazoduc Power Of Siberia de Gazprom à la station de compression Atamanskaya, à l’extérieur de la ville extrême-orientale de Svobodny, dans la région d’Amour, en Russie, le 29 novembre 2019. REUTERS/Maxim Shemetov.

L’inflation pourrait dépasser les 4 %, et plus encore !

 

Tout d’abord, une mauvaise nouvelle pour le carburant. La Russie est le troisième producteur mondial de pétrole et représente 12% de la consommation française. La guerre inquiète les marchés, une nouvelle hausse à la pompe est donc attendue.

 

En Allemagne, premier consommateur de gaz russe, le rendement à deux ans corrigé de l’inflation – qui exclut l’inflation attendue – a chuté de 60 points de base depuis le début de la semaine dernière et implique un taux d’inflation pouvant atteindre 3,7 %, contre 2,4 % début février.

 

La hausse est encore plus significative pour le gaz, car la Russie est le premier fournisseur de l’Europe, avec 46 % de notre consommation. Pire, le gaz russe passe en partie par l’Ukraine, via des gazoducs qui pourraient être endommagés par une guerre majeure.

 

Il est difficile de trouver un autre fournisseur à court terme. Le gouvernement a promis de maintenir le bouclier tarifaire du gaz si nécessaire. La flambée des prix de l’énergie, à laquelle il faut ajouter le prix du blé et de l’aluminium, risque de renforcer encore l’inflation, qui pourrait dépasser 4 %, selon plusieurs économistes.

 

Avant la guerre en Ukraine, la Banque d’Angleterre prévoyait que l’inflation atteindrait son plus haut niveau depuis 30 ans, soit environ 7,25%, en avril, lorsque la hausse de 54% de la facture énergétique des ménages prendra effet.

 

Les rendements des obligations britanniques à un an indexées sur l’inflation – ou linkers comme on les appelle – ont chuté de 80 points de base depuis le début de la semaine dernière, atteignant un plancher record de moins de -7% et impliquant à un moment donné un taux d’inflation de plus de 9%.

Sources:
Ukraine crisis-led gas price surge revives demand for inflation hedges

– Guerre en Ukraine : la flambée des prix de l’énergie risque de renforcer un peu plus l’inflation

 


 

En savoir plus sur Sirfull™ APM Powermaint 

 

Suivez-nous
Inscrivez-vous à la newsletter
À propos de SIRFULL

Sirfull est un éditeur de logiciel empreint d’une grande culture industrielle et du savoir-faire français, qui développe des solutions permettant à ses clients d’anticiper les mutations de leur marché.

Lire plus
Stay In Touch!Join Thousands Of Assets Reliability Experts

Join Thousands Of Asset Reliability Experts

Subscribe to our monthly newsletter below and never miss the latest product, articles, and online events.