La journée-type d’un inspecteur de site industriel

11 mars 2020

Chaque site ayant ses propres procédures et ses propres méthodologies de travail, adaptées aux contraintes du site sur lequel il travaille, il n’y a pas de « journée-type » pour un inspecteur, en règle générale.

Suivant le service dans lequel l’inspecteur exerce son métier :

  • Service Inspection Reconnu (SIR)
  • Service inspection non reconnu
  • Service du site auquel on a donné comme mission de suivre les équipements (en plus de leur charge initiale

Sa journée ne sera pas la même et leurs tâches pourront être différentes.

 

Toutefois, on peut lister l’ensemble des tâches d’un inspecteur de Service Inspection Reconnu (SIR), sachant qu’un inspecteur peut se voir attribuer sur le site :

  • Une zone particulière
  • Un ensemble de zones
  • Un type particulier d’équipement (les générateurs de vapeur ou un parc de stockage par exemple)
  • Ou être dédié à une tâche plus ou moins administrative (réaliser les plans d’inspection)

 

Ses tâches diffèrent également suivant la période de l’année : en période d’arrêt, ses tâches seront différentes par rapport à une période d’activité des équipements.

 

Quelles sont les tâches d’un inspecteur ?

 

Ses tâches dans le cadre d’un travail avec des équipements sous pression :

  • Gérer des échéanciers
  • Réaliser les Plans d’inspection et le suivi réglementaire CND et inspection
  • Suivre les interventions sur les équipements sous pression
  • Suivre les travaux : construction des équipements chaudronnés et tuyauteries associées aux ingénieries
  • Préparer les grands arrêts des équipements sous pression
  • Manager plusieurs personnes lors de ces arrêts (Inspecteurs externes, contrôleurs, chaudronniers, tuyauteurs, etc)
  • Elaborer les études de criticités des équipements sous pression
  • Préparer les audits DREAL
  • Elaborer les procédures qualité
  • Polyvalence sur plusieurs unités
  • Etc.

 

Ses tâches dans le cadre des équipements soumis au plan de modernisation (certaines pourront être sous-traitées) :

  • Etablissement et mise à jour des dossiers individuels des réservoirs de stockage
  • Mise en place des états initiaux des réservoirs de stockage
  • Visites de routine de réservoirs de stockage
  • Visites de surveillance des fondations et cuvettes de rétention
  • Visites de surveillance des caniveaux
  • Visites de surveillance des puisards
  • Visites de surveillance des tuyauteries
  • Visites de surveillance des ponts de tuyauteries
  • Réalisations des études de criticité selon les normes EEMUA 159, API 581 ou autre, sur réservoirs
  • Visites en exploitation « quinquennale » des réservoirs de stockage
  • Visites hors exploitation « décennale « des réservoirs de stockage

 

Quel est la valeur ajoutée de l’utilisation d’un outil digital pour l’inspecteur ?

Le métier d’inspecteur est multi-tâches : il doit faire face à beaucoup de situations, les unes aussi différentes que les autres, avoir des connaissances dans beaucoup de domaines, que ce soit intellectuels (rédaction des procédures, des comptes-rendus d’inspection etc.…) ou techniques (réalisation des inspections, des contrôles non destructifs etc.…)

 

Par la multitude de ces tâches et des connaissances requises pour exercer ce métier, l’inspecteur ne pourrait pas assumer correctement sa mission sans avoir à sa disposition un outil digital, fiable, convivial, qui lui facilitera la tâche dans beaucoup de domaines.

 

Un outil digital adapté, c’est une « assurance tous risques » pour l’inspecteur. Même si le risque « zéro » n’existe pas, l’inspecteur pourra limiter le risque industriel à l’aide d’un outil digital fiable, sur lequel il pourra compter.

Suivez-nous
Inscrivez-vous à la newsletter
À propos de SIRFULL

Sirfull est un éditeur de logiciel empreint d’une grande culture industrielle et du savoir-faire français, qui développe des solutions permettant à ses clients d’anticiper les mutations de leur marché.

Lire plus